Le  rhume

Pathologie Rhume
Pathologie Rhume

Quoi de plus « banal » qu’un rhume ? On estime qu’un adulte en est atteint 2 à 3 fois par an ! Le « rhume » est l’appellation commune de la rhinite ou rhinopharyngite aiguë (inflammation des muqueuses nasales) d’origine virale. Bien que bénin, il est souvent très inconfortable.

Pourquoi ça m’arrive ?

Les virus du rhume, très nombreux, appartiennent principalement à la famille des rhinovirus. Ils se transmettent très facilement par inhalation de gouttelettes contenant des virus projetées dans l’air ambiant par des personnes infectées soit :

  • Par contact direct (baiser)
  • Par voie aérienne (toux, éternuement à proximité)
  • Par contact indirect (en touchant une surface contaminée et en portant sa main à son nez)

Dans les pays tempérés comme la France, ils circulent toute l’année mais provoquent des épidémies de l’automne au printemps. Leur développement est en effet favorisé par le froid, qui diminue les défenses immunitaires, et par le confinement en intérieur qui facilite la promiscuité et la transmission.

Comment le rhume se manifeste-t-il ?

Après environ 2 jours d’incubation, le rhume se manifeste par :

  • Une congestion nasale avec un nez qui coule alternant avec un nez bouché
  • Des éternuements
  • Des maux de gorge et /ou de la toux
  • Une sensation de « tête lourde »
  • Une légère fatigue
  • Rarement, une petite fièvre (moins de 38,5°C)

Comment le rhume évolue-t-il ?

L’apparition d’une congestion nasale et d’un écoulement nasal épais, purulent (jaune-vert) est l’évolution normale d’ un rhume. La toux persiste parfois au-delà de la disparition des autres symptômes. Les symptômes durent habituellement une semaine à 10 jours et le rhume guérit le plus souvent spontanément. Cependant, un rhume peut se surinfecter et se compliquer d’une bronchite, d’une pharyngite, d’une sinusite ou d’une otite. Si les symptômes du rhume persistent avec une fièvre accompagnée de douleurs et/ou de difficultés respiratoires, consultez votre médecin.

Comment le soigner ?

Les traitements actuels du rhume visent à diminuer l’inconfort des symptômes (obstruction nasale, irritation de la gorge, maux de tête, fièvre, fatigue). Ils sont à associer à des règles hygiéno-diététiques telles que :

  • Boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour en privilégiant les boissons chaudes
  • Se reposer autant que possible
  • Se moucher régulièrement avec un mouchoir en papier qui sera ensuite jeté
  • Se laver les mains souvent et après chaque mouchage
  • Eviter les irritants (fumée de tabac, climatiseurs) et aérer régulièrement le domicile

Billaud G, Lina B : Rhinovirus, principal agent des infections des voies aériennes supérieures. Virologie. 2004;8(4):271-280.
Allan GM, Bruce Arroll B : Prevention and treatment of the common cold: making sense of the evidence CMAJ, Feb. 18, 2014, 186(3).
Cespharm : Fiche d’information professionnelle – Prise en charge du rhume, mars 2018
Afssaps : Le rhume de l’adulte, Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance, juin 2008.

Les solutions HUMER

Nos solutions HUMER en prévention du rhume

Nos solutions HUMER pour soulager les symptômes du rhume

Nos solutions HUMER pour bien dormir

Comment dormir quand on a le nez bouché ?

Avoir le nez bouché est particulièrement inconfortable la nuit. La position allongée favorise l’écoulement des mucosités nasales vers la gorge, entraînant une toux et augmente l’obstruction nasale, obligeant souvent à respirer par la bouche, ce qui provoque ronflements, dessèchement de la bouche, sommeil perturbé… et fatigue durant la journée ! Pour réduire l’inconfort, gardez la température de la chambre fraîche (18-19°) et dormez la tête surélevée par un ou deux oreillers en plus pour améliorer le flux d’air dans votre nez.

2019-10-08T10:34:20+02:00

D’autres cookies sont utilisés pour vous offrir une meilleure expérience, vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt.