La bronchite

Pathologie bronchite
Pathologie bronchite

La bronchite aiguë est une inflammation de la muqueuse des bronches, principalement d’origine virale, qui fait souvent suite à un rhume. Cette affection se traduisant par de la toux et des douleurs thoraciques est très fréquente : chaque année, 10 millions de personnes sont atteintes de bronchite en France, principalement en automne et en hiver.

 

Pourquoi ça m’arrive ?

Les bronchites aiguës sont principalement d’origine infectieuse. L’inflammation des bronches, en réaction à l’infection, provoque un léger gonflement et une production de mucus qui engendrent la toux par réflexe. Différents virus peuvent être responsables de bronchites aiguës: virus respiratoire syncytial (VRS), virus para-influenza, adénovirus, rhinovirus… Présents au niveau de l’appareil respiratoire d’une personne infectée, ils se transmettent facilement par :

  • contact direct (baiser)
  • voie aérienne (toux, éternuement à proximité)
  • contact indirect (en touchant une surface contaminée et en portant sa main à son nez)

Une bronchite aiguë peut, plus rarement, être d’origine bactérienne. Elle peut également être favorisée par l’inhalation d’irritants : produits chimiques, fumées, tabac, pollution industrielle.

 

Comment une bronchite aiguë se manifeste-t-elle ?

Une bronchite aiguë se traduit par :

  • De la toux, d’abord sèche, puis grasse (produisant des crachats)
  • Des douleurs et sensation de brûlures au niveau du thorax
  • De la fièvre (jusqu’à 38°5)
  • De la fatigue
  • Des maux de tête
  • Une irritation de la gorge

 

Comment une bronchite aiguë évolue-t-elle ?

Une bronchite aiguë virale guérit spontanément en une dizaine de jours. Rarement, elle peut se compliquer d’une surinfection par une bactérie, qui se manifeste généralement par une persistance de la fièvre au-delà de 3 jours. Au cours de la maladie, l’expectoration d’abord claire et transparente peut devenir purulente (opaque, jaune), ce qui n’indique pas nécessairement une surinfection bactérienne. Lors d’une bronchite aiguë, le revêtement interne des bronches peut se fragiliser et devenir irritable : une toux peut ainsi persister 2 à 3 semaines après l’infection. On parle de bronchite aiguë chronique quand la toux et l’expectoration durent plus de trois mois chaque année. Elle touche essentiellement les fumeurs.

 

Comment soigner ma bronchite aiguë?

Une consultation médicale est recommandée pour les personnes fragiles (âgées, malades) et en cas d’apparition de difficultés respiratoires, de sang dans les expectorations, de persistance de la fièvre au-delà de 3 jours ou de persistance de la toux au-delà de 3 semaines. Le traitement d’une bronchite aiguë vise à soulager l’inconfort des symptômes : antidouleurs contre les douleurs thoraciques et la fièvre, sirops contre la toux sèche. Ils sont à associer à des règles hygiéno-diététiques telles que :

  • Boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour en privilégiant les boissons chaudes
  • Se reposer autant que possible
  • Eviter les irritants de l’appareil respiratoire (fumée de tabac, pollution, détergents) et aérer régulièrement le domicile
  • Humidifier l’air ambiant

 

 

SPILF : Prise en charge des affections des voies respiratoires basses chez l’adulte immunocompétent. 15e conférence de consensus en thérapeutique anti-infectieuse, mars 2006. Assurance Maladie : site Web Ameli, La bronchite aiguë https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/bronchite-aigue . HAS : Traitement de la toux et de l’expectoration dans les bronchites, 3e vague de réévaluation des médicaments, 2006. Léophonte P, Olivier C : DCEM2 Module 7 – Item 86 : Infections broncho-pulmonaires du nourrisson, de l’enfant et de l’adulte, Faculté de médecine de Toulouse.

Les solutions HUMER

Nos solutions HUMER pour soulager la toux

2019-12-04T14:18:03+01:00

D’autres cookies sont utilisés pour vous offrir une meilleure expérience, vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt.