Ectoïne

ectoine plantes et ingredients
ectoine plantes et ingredients

L’ectoïne est une petite molécule dérivée d’un acide aminé (constituant des protéines) produit par de nombreux microorganismes marins à très haute capacité d’adaptation, dits « extrémophiles ». Ces micro-organismes sont capables de survivre dans des conditions très difficiles : eaux très chaudes ou très froides, eaux acides ou très salées comme celles de la Mer Morte, grandes profondeurs océaniques avec pression très élevée…. Parmi eux, on compte par exemple certaines bactéries récemment découvertes dans la coque de l’épave du Titanic échouée au fond de l’Atlantique Nord ! L’ectoïne a été isolée pour la première fois en 1985 par un chercheur allemand, Erwin Galinski, à partir d’une bactérie présente dans des lacs de soude en Egypte.

Un bouclier cellulaire contre toutes les agressions extérieures

Pour s’adapter à leurs conditions de vie, les microorganismes produisent plus ou moins d’ectoïne en fonction de la nature et de l’hostilité de leur environnement pour les protéger de la déshydratation, de la concentration en sel, de la chaleur, du rayonnement ultraviolet ou de la sécheresse. L’ectoïne se lie à l’eau, équilibre la présence des fluides au niveau de la cellule et maintient le volume et la stabilité de la structure des cellules. La constitution de cette protection n’a pas d’inconvénient : l’ectoïne est compatible avec le métabolisme des cellules, ne lèse pas leurs membranes et n’entrave pas les fonctions cellulaires : on la dit « soluté-compatible ». Elle contribue ainsi grandement à la survie de ces microorganismes soumis à un stress environnemental extrême.

En raison de ses capacités protectrices, l’ectoïne est considérée très intéressante pour de nombreuses applications. Elle est actuellement utilisée dans la recherche en biologie, mais aussi dans l’industrie pharmaceutique ou cosmétique. Il s’agit d’un ingrédient breveté naturel.

Zaccai G, Bagyan I, Combet J, Cuello GJ, Demé B, Fichou Y, Gallat FX, Josa VM, von Gronau S, Haertlein M, Martel A, Moulin M, Neumann M, Weik M, and Oesterhelt D : Neutrons describe ectoine effects on water H-bonding and hydration around a soluble protein and a cell membrane. Scientific Reports 2016, 6:31434.
Graf R, Anzali S, Buenger J, Pfluecker F, Driller H : The multifunctional role of ectoine as a natural cell protectant. Clinics in Dermatology, 2008 26(4), pp. 326–333.
Galinski EA, Pfeiffer HP, Truper HG : 1,4,5,6-Tetrahydro-2-methyl-4-pyrimidinecarboxylic acid. A novel cyclic amino acid from halophilic phototrophic bacteria of the genus Ectothiorhodospira. Eur J Biochem 1985; 149(1):135-9.
Bitop Scientific information brochure : Ectoine, The natural stress-protection molecule.

Les solutions HUMER

Traiter

2019-12-04T11:57:21+01:00

D’autres cookies sont utilisés pour vous offrir une meilleure expérience, vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt.